De l'humour, de la musique et beaucoup de Voix Libres

Type : Chronique / Musique | Ajoutée le : 30/11/2008 | Modifiée le : 30/11/2008

Suzanne Lafontaine et Stéphane Baillargeon, animateurs des Voix Libres du Tremplin
www.tremplin16-30.com
Classement :
Pointage : --/5
Nombre de votes : 0
(Pour voter, connectez-vous!)
Position dans Chroniques : --

Visites :
Aujourd'hui : 1
Total : 1287

Communauté :
Commentaires : 0
Ajouts aux favoris : 0 (Qui?)

Chronique :
Mots : 666
En ce froid vendredi soir de novembre se déroulait la toute première édition des Voix Libres du Tremplin, un événement spécialement organisé par Charles Fournier, responsable de la programmation du Tremplin, et Suzanne Lafontaine, artiste estrienne, pour promouvoir les talents de la région et surtout mettre la voix à l’honneur. Ce spectacle, qui a joyeusement allié humour, poésie et musique, a rassemblé une foule compacte et enthousiaste – pour la première fois de l’histoire de la salle du Tremplin, des gens ont même été refusés à l’entrée! – une foule bien préparée à la chaleur, mais surtout à la découverte en tous genres.

Les animateurs Suzanne Lafontaine et Stéphane Baillargeon ont ouvert le bal avec un poème musical introduisant le thème de la soirée : la voix. Entassés dans le parterre organisé en formule cabaret, les spectateurs ne se sont pas fait prier pour chanter avec eux quelques paroles en langue étrangère. Au total, le public a eu droit à sept prestations des artistes invités, entrecoupées des interventions des animateurs. Ceux-ci ont d’ailleurs réussit à faire sincèrement rire l’auditoire avec une chanson improvisée par M. Baillargeon sur des mots proposés par des spectateurs. Avant cette soirée, jamais je n’aurais cru possible de créer une chanson avec les termes cacahuète, « pichenotte », volubile, peine, anticonstitutionnel, trachéotomie, tracteur, ascenseur et têtu.

Plusieurs autres bons moments, moins humoristiques certes, mais certainement mémorables, sont à souligner. Christine Robillard-Marcil, première interprète de la soirée, est venue présenter deux de ses compositions. Avec sa voix touchante et sa guitare seule, elle a transmis un peu de ses souvenirs de voyages dans le silence d’un public captivé. Sophie Jeukens, une habituée du Slam du Tremplin, a présenté un répertoire un peu différent qu’à son habitude, accompagnant même l’un de ses textes à la guitare. Son style théâtral et provocant semble avoir été bien apprécié du public. Johan Gass et Matthieu Paré ont surpris avec des compositions hétéroclites et la chute d’une partie du décor, mais surtout avec un conte musical où la salle a été conviée à hurler au loup. Ce moment, qui se voulait dramatique, tourna cependant au ridicule, ce qui est plutôt malheureux pour le duo.

Après l’entracte, un autre conte, cette fois-là à saveur environnementale et poétique, nous a été servi au son du tambour et de la flûte par Gaétan Gagnon et Claire Vigneau. Charles Fournier a par la suite lu un mini conte d’origine indienne, puis il céda le micro (qui avait tendance à couler par le bas!) à Jo Any Martel et son bassiste. Leur interprétation magistrale d’un classique de Janis Joplin, Ball and Chain, a complètement conquis la foule, et j’ai personnellement été sous le choc quand ils ont joué Missed Me des Dresden Dolls – j’avoue ici mon parti pris! La dernière performance des artistes invités fut celle de Danielle Tremblay dont le travail est déjà bien reconnu en Estrie. Elle est venue présenter un extrait a cappella de son prochain album influencé par la nature, Ste-Rose-de-Lima et son passé de chef de chœur. Je ne crois toutefois pas que cette version solitaire a donné une bonne idée au public du talent de cette créatrice. La soirée s’est finalement terminée avec une composition de Stéphane Baillargeon, qui prépare d’ailleurs un spectacle pour la prochaine année. Cet artiste sera sans aucun doute à surveiller.

Face à ce succès sans équivoque, les organisateurs ont confirmés la présentation d’une seconde édition le 20 février 2009. Les artistes intéressés peuvent proposer leur candidature aux organisateurs. Pour plus de détails, consultez le site du Tremplin au http://www.tremplin16-30.com
Commentaires
Pour pouvoir commenter, vous devez vous connecter !
Personne ne s'est exprimé pour le moment...